Accueil > Agenda > Actualités archivées > Actualités archivées 2019 > Appel à projet départemental MILD&CA

Agenda

 

Appel à projet départemental MILD&CA

midelca.jpg

Date limite de dépôt : 17 mai 2019

La Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives propose un appel à projets qui ont vocation à être déployés sur le département des Bouches-du-Rhône. Les projets en reconduction seront examinés et réévalués au regard des bilans et évaluations fournis. Les projets nouveaux devront s’appuyer sur des actions probantes. L’ensemble des dossiers seront instruits dans le cadre d’un comité de pilotage départemental.

Les projets déposés devront contribuer à renforcer la prévention et la réduction des risques et des dommages dans la mobilisation contre les addictions, et s’inscrire dans les quatre axes prioritaires retenus ci-dessous pour le territoire des Bouches-du-Rhône au titre de 2019  :

  • Axe prioritaire n°1 : Actions à destination du public jeune

La consommation des jeunes est préoccupante sur le plan sanitaire et social mais également en raison des comportements à risque qu’elle engendre, en particulier à l’adolescence. La précocité des usages augmentant le risque d’addiction ultérieur, la prévention doit être mise en œuvre le plus tôt possible pour éviter l’initiation et/ou retarder l’âge de l’expérimentation.
A ce titre, les actions visant à prévenir les conduites addictives (avec ou sans produit) par le développement et le renforcement des compétences psychosociales des jeunes et de leur entourage seront prioritaires dans les Bouches-du-Rhône. Elles  pourront s'effectuer en milieu scolaire (en lien avec les autorités académiques) et hors milieu scolaire. De plus, des programmes de soutien à la parentalité seront soutenus et encouragés.

  • Axe prioritaire n°2 : Actions à destination des personnes vulnérables

Les actions à destination des populations vulnérables, et en particulier des personnes en errance, des travailleurs pauvres, des personnes précaires, des personnes éloignées de l'offre de soins, des personnes placées sous main de justice et des grands exclus, seront encouragées. La lutte contre les conduites addictives auprès de ces personnes s’inscrit notamment dans des actions reposant sur l'insertion par le travail et par les activités socio-culturelles, et favorisant  l’accès aux droits et aux soins.

  • Axe prioritaire n°3 : Actions en santé festive

Il s’agit d’accompagner la vie nocturne, la prévention et la réduction des risques et des dommages en milieu festif dans une démarche d’aller vers » à la rencontre des publics, en intervenant au cœur des événements festifs tels que  concerts et festivals, soirées étudiantes, soirées du milieu festif saisonnier, etc.

Seront priorisés les projets permettant de mieux accompagner la vie nocturne festive et de favoriser au plus près des territoires une gestion collective des risques sanitaires et des troubles à l'ordre public associés, tant en milieu rural (milieux festifs alternatifs type free party) qu'en milieu urbain (promotion des démarches type charte de la vie nocturne, prévention itinérante, partenariat avec les SIUMPSS et bureaux des élèves dans l’enseignement supérieur, etc.).

  • Axe prioritaire n°4 : Actions à destination des professionnels de première ligne

Il s'agit de favoriser l’inscription locale de la mobilisation contre les addictions, en promouvant le repérage précoce et l’orientation des personnes présentant une conduite addictive par tous les professionnels à leur contact. A ce titre, les actions de formation visant à renforcer les compétences des adultes encadrants et professionnels (éducatif, sportif, sanitaire et social, etc) au contact de ces publics seront priorisées.
De plus, les projets doivent développer les partenariats entre ces professionnels de première ligne et ceux des dispositifs spécialisés en addictologie (CJC, CSAPA, CAARUD, ELSA).



Dernière mise à jour le 20.05.2019


Lettre électroniqueBib-bopOscarsAdhérez au CoDEPS 13