Arrêter de fumer, c'est possible

Campagne de prévention du tabagisme de Santé Publique France

Benaid
Elodie
Régine
Théo

En France, environ 15 millions de personnes sont des fumeurs quotidiens et occasionnels. Les dernières estimations de la prévalence tabagique en 2020 n’ont pas montré d’évolution significative en population générale par rapport à 2019 mais elles soulignent une hausse significative parmi le tiers de la population dont les revenus sont les moins élevés (hausse de 3% en 1 an). En 2020, les inégalités sociales concernant le tabagisme sont très marquées, avec 15 points d’écart entre les plus hauts et les plus bas revenus. Il est de plus à noter que les fumeurs les plus défavorisés au niveau socio-économique ont autant envie d’arrêter de fumer que les fumeurs plus favorisés, mais l’arrêt leur semble plus difficile et les chances de sevrage sont plus faibles.

Ainsi, jusqu’au 13 mars, Santé publique France, en partenariat avec le Ministère en charge de la Santé et l’Assurance maladie, lance une campagne d’incitation à l’arrêt du tabac à destination des fumeurs et en particulier des publics les plus fragiles sur le plan socio-économique. Cette campagne a pour objectif de déconstruire les peurs liées à l’arrêt du tabac et à inciter les fumeurs à se faire aider dans leur arrêt en ayant recours à un professionnel de santé ou aux outils Tabac info service. 

Le dispositif intègre pleinement la notion d’accessibilité (littératie, compréhension et lisibilité) et des leviers essentiels à son appropriation par tous, tels que l’ancrage dans la vie quotidienne, des témoignages et une communication de proximité. Il se base sur quatre témoignages d’anciens fumeurs qui racontent leur arrêt et la façon dont ils ont dépassés leur peurs et ont réussi. 

Voir aussi :

Date de modification : 13 mai 2022